VLAANDEREN ONS VADERLAND ! FLANDRE NOTRE PATRIE !

Tout individu fait d’abord partie d’une ethnie avant d’appartenir à un Etat! Nous appartenons à l’ethnie FLAMANDE avant d’être Français !
 
AccueilAccueil  PORTAILPORTAIL  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sujets similaires

    Partagez | 
     

     Houplines

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    De_Vlaamse
    Admin
    Admin
    avatar


    MessageSujet: Houplines   Ven 14 Déc - 21:21

    Cette commune faisait autrefois partie de la Flandre Wallonne et du diocèse de Tournai.
    En 1095, l'Evêque de cette ville donne l'autel d'Houplines à l'abbaye
    de Sainte Barle de Reims.

    Elle y établira un prieuré qui subsistera jusqu'en 1789.





    A la veille de la Révolution, le territoire d'Houplines relevait de deux seigneuries différentes :




    • D'une part la seigneurie d'Houplines –Molimont (le bourg actuel).
    Elle est mentionnée dès le 13 ème siècle et dépend de la Salle de Lille.
    Elle sera le fief de la Maison de Maisnil, puis de celle de Poucques et
    de Bours, passera à celle de Mérode et d'Isenghien pour aboutir en 1789
    à la princesse d'Isenghien, comtesse de Lauraguais.
    Les armoiries de la maison d'Isenghien, de sable au chef d'argent, seront adoptées par la ville d'Houplines.


    • D'autre part, la seigneurie de Grand-Bar et Petit-Bar
    située au-delà de la Lys et qui faisait partie de la Châtellenie de
    Warneton. Après le rattachement d'Houplines à la France en 1668, cette
    seigneurie restera terre d'empire germanique et ce jusqu'en 1769.


    Au contraire d'Armentières qui dès le Moyen Age était une ville franche
    (elle avait reçu de son seigneur le droit de se gouverner seule),
    Houplines "ville bâtice" ne jouissait pas de franchises et dépendait
    directement du seigneur qui y nommait les baillis et les échevins
    représentant son autorité.





    Grâce à la Lys navigable, l'industrie s'est développée de bonne heure à Houplines.





    En 1383, on dénombrait deux moulins à blé, l'un commun (c'est-à-dire accessible à tous), l'autre réservé aux marchands.
    Il y avait aussi un moulin à papier et un autre à huile.
    C'est autour d'eux que s'est groupée la première agglomération.
    La draperie
    (travail de la laine) apparaît au 17 ème siècle lors de la
    transformation du moulin à papier en moulin à fouler le drap. Puis au
    18 ème siècle se développe, avec filature et tissage,
    le travail du lin et du coton. Vers 1750, on comptait à Houplines 80
    métiers pour le tissage des toiles communes et une blanchisserie qui
    pouvait traiter 80 pièces de toiles par an.


    En 1768 fut établie, en notre commune, une manufacture royale de fils
    de coton et de mousseline mais elle ne put résister à la concurrence
    étrangère, en particulier à la concurrence anglaise favorisée par le
    traité commercial de 1786 .






    C'est au cours du 19 ème siècle avec la révolution industrielle et les débuts du machinisme qu'Houplines devient un centre textile important.
    L'industrie s'y développe concurremment à celle d'Armentières et vers
    1900 Houplines est considérée comme une ville populeuse et prospère.
    Le quartier de "la grande route" groupé autour des usines et de l'église Saint Charles construite en 1883 est né de ce développement industriel.

    La cité a été presque entièrement détruite au cours de la guerre 14-18.
    Le front passait sur son territoire et le hameau de l'Epinette a été le théâtre de nombreux combats acharnés et répétés.


    La population passa de 7550 habitants en 1914 à 2662 en 1921.

    En souvenir de ces épreuves, les armoiries de la ville comportent la croix de guerre.









    Ruines de la Mairie

    Ruines de la rue Carnot

    Après le terrible conflit, il a fallu reconstruire.
    La nouvelle mairie a été bâtie en plein champ entre le Bourg (le centre
    historique) et la Route (le centre industriel). Quant à l'église Sainte
    Anastasie, elle fut édifiée sur les fondations de l'ancienne mairie,
    elle-même située à l'emplacement de ce qui fut au Moyen Age le château
    fort d'Houplines.




    La commune, qui n'avait pas en 1940 recouvré son ancienne activité, a
    été de nouveau éprouvée par les bombardements aériens.
    120 maisons ont été sinistrées dont une cinquantaine entièrement détruites.
    Ce n'est qu'en 1999 que la population retrouvait son niveau d'avant guerre 14-18 avec 8027 habitants.
    Revenir en haut Aller en bas
     
    Houplines
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » 2 places dispo a temps complet sur houplines nord

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    VLAANDEREN ONS VADERLAND ! FLANDRE NOTRE PATRIE ! :: Ce qu'il faut voir dans les Flandres :: Rendez-vous à ne pas manquer / Niet gebrek hebben aen deze samenkomst !-
    Sauter vers: